1 commentaire

A propos

Jean-Éric SENDE  Né le 27 février 1967 au Cameroun

Basketteur international junior en 1984 avec le Cameroun,, puis joueur en championnat France espoir avec le Stade Français en 1985 et 1986, Jean-Eric SENDE se spécialise dès l’âge de 25 ans dans la formation des jeunes joueurs et joueuses  de basketball.

En 1998/1999, il est coach assistant à Pierre TAVANO au centre de formation de l’ASVEL avec qui il remporte le titre de champion de France Espoirs. Avec le Basket Charpennes Croix-Luizet l’autre club de Villeurbanne, Jean-Eric SENDE crée le premier centre d’entraînement du club, et devient champion du Rhône minimes en 1995 vice-champion du Rhône cadets 1996 et vice-champion du Rhône-Alpes en 1997. En 2001 il devient président de l’association « Jeunesse Arts Cultures et Sport en Liberté » dont le but est l’éducation des jeunes filles et garçons par la pratique de la vie associative. Une de ces réalisations phares est d’avoir organisé une rencontre entre le premier joueur français de la NBA Tariq Abdul Wahad et plus de 150 jeunes filles et garçons de 16 à 25 ans de l’agglomération de Lyon  dans le cadre du championnat de playground au terrain de proximité Edgard Quinet pendant  l’été 2002.

En été 2008 Jean-Eric SENDE persuade le gouvernement Camerounais de préparer ses athlètes à Lyon. C’est ainsi que de Juin à Août 2008 il est  chargé par le Ministère des Sports et de l’Education Physique de la République du Cameroun d’assurer l’organisation des stages préparatoires des équipes  qui allaient aux J.O de Pékin. Dans cette délégation figurait les basketteurs qualifiés pour le tournoi pré olympique d’Athènes. Cette délégation composée de 68 athlètes  remportera une médaille d’Or en triple saut féminin.

Aujourd’hui Jean-Eric SENDE s’est équipé d’un bâton de pèlerin pour propager à travers le monde les valeurs éducatives du sport.

Interview accordée à Europe1 lors du Salon Educasport en Juin 2009 a Marseille

Educateur sportif diplômé d’Etat en basket-ball, titulaire d’un Bachelor en Marketing et Communication, il  déploie son expertise pour l’association Action Basket Citoyen à Lyon où il est le Directeur technique chargé des programmes pédagogiques d’Education par le Sport.

«Je propose  une politique sportive publique qui apportera à tous, le bien-être et   l’épanouissement général.

En plus de la gestion courante et traditionnelle des associations sportives, le sport sur un territoire donné, doit s’inscrire dans une stratégie de développement durable pour une meilleure cohésion sociale. Le sport  devrait innover en garantissant la protection des personnes, de l’environnement, participer au développement économique, et préserver l’équité sociale entre les femmes et les hommes par ces nouvelles pratiques.

Le sport en général, nous rassemble et nous mobilise par rapport à des objectifs communs. C’est aussi un levier qui fera passer les citoyens-nes- du rôle de spectateur-ice- à celui d’acteur-ice- pour le développement et le rayonnement de nos territoires sur les plan nationaux et internationaux »

Un commentaire sur “A propos

  1. En effet je pense que le sport sociabilise le jeune, le crédibilise aussi et surtout le canalise même pour les objectifs extra-sportifs. Mon fils de 9 ans avait un trop plein d’énergie, je l’ai mis au Karaté il y’a deux ans; il est entrain de devenir un jeune garçon très responsable qui semble savoir ce qu’il veut vraiment.
    Merci des efforts de personnes comme vous JES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s